Chronique : Jeu de Patience

jeu de patience

.

résumé

Ne jamais ôter son bracelet, être ponctuelle, ne pas attirer l’attention : tels sont les trois préceptes qu’Avery s’est imposé pour son entrée à la fac. Une stratégie que le séduisant Cameron Hamilton pourrait bien déjouer à coups de regard pénétrant et de sourire enjôleur. Patient et obstiné, lorsque Cam a jeté son dévolu sur quelqu’un, il ne recule devant rien – rien, excepté peut-être le passé d’Avery, qui semble s’acharner à ressurgir… Ensemble, seront-ils capables d’affronter le souvenir de cette terrible nuit qui, cinq ans auparavant et à des kilomètres de là, a tout changé ?

.

mon avis

L‘envie de lire de la romance pure et dure m’avait quitté depuis quelques temps maintenant. J’adore ça et pourtant je n’avais absolument plus envie d’en lire. Je pense en avoir fait une overdose… Puis un matin, en voyant ce livre de J. L. Armentrout, auteure dont j’adore jusqu’à présent tous les livres, j’ai éprouvé le besoin de m’y remettre. Je me suis donc plongée aveuglément dans ce livre que je considérais comme « une valeur sûre » pour retrouver gout aux romances et… Je n’ai pas été déçue !

Dans ce premier tome, on découvre Avery une jeune fille mal dans sa peau au passé mystérieux. Elle aime se faire discrète, ne pas se faire remarquer, passer inaperçue en somme. Lors de son entrée en fac, elle s’attend à changer radicalement de vie loin de sa ville natale et de sa famille. C’est alors qu’elle fait accidentellement la rencontre de Cam, un jeune homme de quelques années son ainé. Évidemment, Cam est beau, Cam est populaire et Cam… La remarque. En voulant à tout prix éviter le contact, Avery va se prendre à son propre piège et ce ne sont pas ses deux acolytes – Brit, amie dévouée, franche et honnête, et Jacob à l’humour débordant et qui ferait bien de Cam son « quatre heures » – qui l’en empêcheront (bien au contraire !)…

Comme à son habitude, l’écriture de J.L.A. est fluide, le texte est rythmé et il n’y a pas de temps morts. J’ai lu ce livre d’une traite. On se laisse emporter par l’histoire, qui soyons honnête ne contient pas un suspens énorme niveau intrigue mais surtout on se laisse complètement séduire par Cameron. Oui, il est parfait ! Bien sur que ça compte dans ce genre de lecture, non mais ! ^^

Les personnages sont tous très intéressants. Entre Avery au passé douloureux, le coté sombre de Cam et l’extravagance de Brit et Jacob, il y en a pour tous les gouts. Les personnages secondaires sont loin d’être fades et sans profondeur, ce que j’ai vraiment apprécié. De part l’histoire, l’auteure fait également passer un beau message de non culpabilité envers soi même, que vous comprendrez si vous lisez le livre et je trouve ça vraiment bien tourné.

Si j’avais lu le résumé du livre avant de le lire, je n’aurais peut être pas choisi cette lecture. Je trouve que le résumé, peut être à cause de la mention du bracelet, prête à croire à une histoire davantage sexuelle que sentimentale – ce dont je commence à avoir marre – mais en réalité le livre est complètement basé sur la romance ! Joie, bonheur (pour moi en tout cas). ^^ Rien à voir donc avec les 50 shades et compagnie, youpi !

En résumé donc, je recommanderais ce livre si vous aimez la romance, les bookboyfriends et que vous avez un peu – beaucoup – de temps devant vous. Une bonne lecture, pas un coup de coeur mais une bonne lecture quand même. Je lirais la suite avec plaisir.

Vous l’avez lu ? Qu’en avez vous pensé ?

.

Signature

 

Publicités

Un commentaire sur « Chronique : Jeu de Patience »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s