Chronique : Cocktail, tome 1 : Wallbanger

…………Wallbanger Wallbanger

.

résumé

Caroline Reynolds vient d’emménager dans un superbe appartement à San Francisco, mais sa première nuit est perturbée… par les exploits nocturnes de son voisin ! La promiscuité est d’autant plus frustrante que la jeune femme n’a pas eu d’aventure depuis près de six mois. D’ailleurs, par vengeance, Caroline surnomme le dom juan d’à-côté le « Cogneur de Mur ». Or, une nuit, excédée, c’est à sa porte qu’elle finit par cogner… pour découvrir en Simon un homme particulièrement séduisant. Peu de temps après, alors qu’ils se croisent à une fête, Caroline accepte de conclure une trêve pour apprendre à mieux le connaître. Si petit à petit ils deviennent amis seront-ils bientôt amants ?

.

mon avis

Wallbanger est le premier livre écrit par Alice Clayton que je lis, il s’agit du 1er tome de la saga Cocktail. Dans ce roman nous retrouvons Caroline, jeune femme indépendante, designer d’intérieur et possédant un charmant matou du nom de Clive. Suite à des déboires amoureux, elle se retrouve célibataire mais pire que tout, elle a perdu Monsieur O. (Charmant surnom soit dit en passant… xD). Avec ses copines de toujours Mimi et Sophia elles font la rencontre de 3 garçons dont l’un d’entre eux n’est autre que l’agaçant voisin Cogneur de mur de Caroline : Simon. Elle est réveillée toutes les nuits par ce jeune homme et ses conquêtes. Mais quand trop c’est trop, Caroline se décide à aller toucher 2 mots à Simon afin de pouvoir dormir en paix. Simon est photographe, plutôt canon, indépendant et voulant plus que tout « ne pas se caser ». La rencontre de ces deux personnes va faire basculer leurs vies.

Si je ne devais retenir qu’une seule chose sur ce roman ce serait son humour débordant ! Les deux personnages principaux font preuve d’une répartie à toute épreuve ainsi que d’un sens de l’humour extraordinaire. Aucune situation ne leur fait peur et puis, après tout, le ridicule ne tue pas n’est ce pas ? J’ai beaucoup ris et souris en lisant ce roman, une petite bouffée d’oxygène. Même le chat de Caroline, Clive, est excellent ! L’auteure en a fait un « personnage » de l’histoire à part entière et j’ai vraiment apprécié ! La manière que Caroline a, de donner des surnoms – plutôt bien choisi – aux conquêtes de son Cogneur de Mur est assez hilarante également.

L‘histoire en elle même est plutôt bien ficelée. Il s’agit d’une romance donc il n’y a jamais de gros suspens dans ce genre d’histoire mais on ne retrouve rien d’extravagant ou d’incohérent. J’ai apprécié que pour une fois, le héros masculin n’étale pas son argent à tout bout de champ façon C. Grey et qu’il n’y ai pas de « drame » à tout va. Les protagonistes sont simples, on s’y identifie facilement. Il n’y a donc pas de grosses surprise dans ce livre mais je n’ai pas pour autant eu le sentiment de me lasser. L’écriture est fluide et je n’ai remarqué que très peu de fautes de frappe, ce qui est appréciable. La présence de passage sur l’échange de textos entre différents personnages permet également de dynamiser davantage le texte.

S‘il fallait parler des points « négatifs », je dirais que l’histoire de 3 meilleurs amis qui s’entichent de 3 meilleurEs amiEs est un peu « clichée » pour le coup et que ça n’existe que dans les livres, mais bon vu qu’il n’y a que ça je le pardonne à l’auteure bien volontiers. Je suis quelque peu tombée en « panne de lecture » pendant ce livre, j’ai mis presque 2 semaines à le lire dans son intégralité mais je tiens à souligner que ça ne vient en aucun cas du livre puisque j’ai vraiment apprécié l’histoire. J’avais tellement de choses à faire et un rythme de vie active à reprendre que je n’avais pas le temps ni l’envie de me remettre à lire, mais après quelques pages de ce livre j’étais remotivée.

Je vous recommande donc ce livre si vous aimez les romances de type new adult, ou les personnages ne sont plus au lycée ou en fac mais sont dans la vie active. Une petite pépite bourrée d’humour et de situations cocasses qui vous redonnera le sourire. Le genre de lecture qu’on lit facilement un weekend de printemps au soleil sur une terrasse ou l’été sur la plage… 🙂

L‘avez vous lu ? Qu’en avez vous pensé ?

Signature

Publicités

3 commentaires sur « Chronique : Cocktail, tome 1 : Wallbanger »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s