Chronique : Phobos.

51iJ3mTcQZL._SX311_BO1,204,203,200_111

.

résumé

Six prétendantes. Six prétendants. Six minutes pour se rencontrer. L’éternité pour s’aimer. Il veulent marquer l’Histoire avec un grand H. Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’oeil des caméras embarquées. Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars. Elle veut trouver l’amour avec un grand A. Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour… Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.

.

mon avis

Avant de commencer ma lecture de Phobos, je n’avais entendu que des avis positifs sur celui-ci. Je me suis retenue de lire toute chronique sur le sujet, de peur d’être spoiler ou d’en attendre trop car à ce petit jeu, je me suis faite avoir plus d’une fois ! Je savais donc qu’il était bien, point. Mais je ne m’attendais surement pas à autant l’apprécier !

Dans ce roman, nous faisons la connaissance de six prétendantes (Léonor la française, Elisabeth l’anglaise, Kirsten l’allemande, Kelly la canadienne, Fangfang la singapourienne et Safia l’indienne) et de six prétendants (Tao le chinois, Alexei le russe, Kenji le japonnais, Mozart le brésilien, Samson le nigérien, et Marcus l’américain), envoyés à travers l’espace par le programme Genesis afin de peupler la planète Mars. Pour ce faire, les 6 garçons et les 6 filles ne se sont encore jamais rencontrés. Ils vont avoir la durée du trajet pour apprendre à se connaître à travers des séances de speed dating de 6 minutes chacune. Une fois arrivés à destination, ils devront désigner celui ou celle qu’ils ont préféré et se marier. On apprend également à connaître l’équipe ayant participé à l’élaboration du programme Genesis ainsi que leurs proches. L’intrigue est donc multiple et se situe à divers endroit : dans le vaisseau mais également sur la terre ferme.

Les personnages sont tous très intéressants ! Ils ont chacun un caractère bien défini et sont tous différents. Chacun à son secret, son défaut. J’ai tout de suite accroché avec le personnage de Léonor, une jolie rousse au caractère bien trempé, qui s’est toujours débrouillée toute seule et qui refuse d’être un mouton en obéissant aveuglément aux « règles ». Sans trop en dire, je dois vous avouer que je fais partie de la Team Marcus ! Cependant, il y a un personnage avec lequel je n’ai pas, mais alors pas du tout accroché c’est Alexei. J’ai trouvé louche que tout aille si vite entre lui et … (no spoiler ! ^^). L’interdiction de voir d’autres hommes tout ça… Cacherait il quelque chose ? Serait il un gros jaloux violent ? Je ne sais pas ce qui nous attend dans le tome 2 (que j’ai hâte de lire !!!) mais, il est louche ce type ! Ahah

Il est vrai que le début m’a semblé un peu long, mais ça n’a pas duré longtemps et surtout, c’était nécessaire. L’auteur nous a posé les bases de son univers accompagnées de plan du vaisseau, de détails techniques etc mais au final, on se rend vite compte que tout ce qui est dit dans ces fameuses premières pages joue un rôle par la suite ! Il ne faut passer à coté d’aucun détails 😉 Dans ce livre tout est lié et j’ai adoré ce petit coté « je mène l’enquête ». Les séances de speed-dating ont vraiment mis un coup de peps au récit et permettent de ne pas s’ennuyer ! On en apprend davantage sur les personnages à chaque fois, sur leur passé, leur secret, leur défaut… Je ne me suis donc pas ennuyée pendant cette lecture qui était fluide et simple. L’auteur a manié le suspens à la perfection et nous laisse sur une fin où l’on est tellement frustré que l’on veut connaitre la suite très très très rapidement !

Victor Dixen signe à travers Phobos sa troisième saga littéraire. Je n’ai pas (encore) eu l’occasion de lire les 2 précédentes qui sont Animale et Le Cas Jack Spark, mais je pense très certainement me laisser tenter très bientôt tellement j’ai adoré Phobos. L’idée d’avoir mêlé télé-réalité et univers spatial est juste géniale ! Je n’avais encore jamais lu de livres dans ce genre, mais l’auteur en a fait une histoire réaliste qui tient la route ! Sur les réseaux sociaux, on peut trouver des « castings » de prétendants, j’adore regarder à quoi, selon nous lecteurs les personnages peuvent ressembler !

J‘espère que cet article ne vous paraîtra pas trop long et que je vous aurait donné envie de faire la découverte de ce roman addictif, frustrant & passionnant ! Il fait parti des meilleurs livres que j’ai lu en ce début d’année et est quasiment un coup de cœur ! J’ai tellement adoré ce livre que j’ai eu du mal à trouver les mots justes pour écrire cette chronique ! 🙂

Signature

 

.

5 etoiles

.

Publicités

9 commentaires sur « Chronique : Phobos. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s